La Ploom n’est pas une cigarette électronique

 

Ploom ploom ploom ca ne se-ra pas toi !

 

ploom

Qui n’a pas entendu parler de cette cigarette électronique ces derniers jours à grand renfort de presse ? A ma connaissance aucun modèle de cigarette électronique n’a joui d’une telle médiatisation et pour cause, il s’agit de l’industrie du tabac avec ses milliards de dollars qui essaye d’étouffer le marché de la e-cigarette avec le vaporisateur de tabac : LA PLOOM.

Avant toute chose faisons un peu de sémantique :

Il y a trois facteurs qui caractérisent la cigarette électronique ou vaporisateur personnel :

-Pas de tabac.

-Pas de combustion.

-Pas de fumée.

 En partant de ce précepte, la Ploom n’est pas une cigarette électronique.

Au regard de la loi comme, elle contient du tabac donc de fait il s’agit d’un produit dérivé du tabac. Elle tombe ainsi sous le coup de la législation du tabac.

Pourquoi appeler cela vaporisateur de tabac ?

Cela fait maintenant des mois que les utilisateurs d’e-cigarettes essayent de se départir du nom « cigarette électronique » qui fût une très mauvaise initiative commerciale créant la confusion. Comme il ne s’agit nullement d’une cigarette, l’ensemble des acteurs du secteur essayent péniblement de revenir sur ce patronyme. Cette idée a fait son bonhomme de chemin et commence à entrer dans les mœurs.

Mais il serait trop simple de laisser les vapoteurs à leurs e-liquide et vaporisateur. Les industriels du tabac veulent faire main basse sur tout le marché usant de valises de billets dans les coulisses des instances européennes et de l’OMS pour circonscrire le phénomène. Non contents de ralentir la croissance de la cigarette électronique ils veulent la faire complètement disparaître pour faire place nette à la « ploom ». D’où la similitude de nom !

Quel devenir pour cet hybride ?

S’appuyant sur le puissant réseau des buralistes, on pourrait penser que l’avenir de ce produit est feutré, mais j’en doute. Les vapoteurs sont bien contents d’avoir trouvé enfin un remède efficace contre l’addiction mortelle au tabac. Il s’agit d’une population manifestant une profonde aversion à l’égard du tabac et la ploom en contient.

Hors mis le fait d’être élégante, la ploom contient des capsules de tabac qui ne pourront jamais satisfaire un vapoteur convaincu.

Le risque étant de créer la confusion au niveau des instances législatives. La ploom étant un dérivé du tabac il est dangereux de la laisser errer au milieu de nos e-cigarettes. Il ne faut pas que l’amalgame puisse être effectuer par le législateur d’un côté, mais aussi par l’opinion publique avec toutes les conséquences néfastes que l’on imagine.

 

Comment peuvent-ils avoir l’audace de profiter d’un marché établi alors qu’ils ont tout mis en œuvre préalablement pour le détruire ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *